Finch

Finch

Les fêtes sont passées, certes, mais elles m’ ont inspiré cette petite aventure…

Finch.

Pour Finch, la nativité et le nouvel an représentaient, à ses dires : « deux supplices imaginés par l’ Homme et ses traditions stupides « .

Pour lui, ces instants « festifs » n’ étaient qu’ obligations et gâchis.
Se forcer à trouver des idées de cadeaux, de repas pantagruéliques, se creuser à s’en tordre les méninges pour organiser « les réjouissances », se retrouver tiraillé entre sa belle-famille et la sienne, dispersées toutes deux aux quatre coins de la France.
Il lui fallait mener une âpre lutte, à grands renforts d’arguments, pour remporter contre son épouse la bataille du planning, et déterminer avec qui ils feraient le 24, 25, le 31, et la « fête du milieu ». Ce repas qui se déroule entre toutes ces ribotes, idéalement le 27, 28 ou 29 décembre. Il est conçu pour les délaissés de la famille qui n’ ont pas eu la chance de remporter le combat des dates officielles de l’année.

Il aurait été bien plus simple de faire une grande fête qui aurait réuni toute la tribu ou alors d’établir un plan de rotation quadriennal et de s’y tenir… Mais il n’ en était rien ! Tous les quinze frimaire, il se prenait la tête avec sa compagne, car tout était remis en jeu et palabré de nouveau !

À la même époque, tous ces tiraillements et cette montagne de stress le contrariaient, à tel point qu’il finit par contracter « l’ angoisse des célébrations », un bon mois avant !

Mais où étaient donc passées la joie et l’ excitation qu’il ressentait à l’ approche de Noël, quand il était enfant ?

À suivre …

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Crédit photo: Photo 1

 

14 réflexions sur “Finch

  1. Bonjour Glomérule Néphron,
    Il est vrai ce n’est pas toujours facile, parfois c’est de l’ordre du marathon et cela demande beaucoup d’énergie. Plus la famille est grande, plus cela est délicat, pour autant gardons à l’esprit la joie, le bonheur de se retrouver 😉
    Bonne journée à vous !
    🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Sacré Finch ! Ajoute à cela le choix délicat des mets. Depuis que je suis végétarienne, je crois que beaucoup dans ma famille sont soulagés quand je ne peux assister aux festivités 😉 ! Bien sûr, je plaisante, si je n’aime pas la surabondance de cadeaux, j’aime les retrouvailles, ces moments de partage, quelle que soit la date ! Mince, et le plan de table ??? Merci pour ton texte, belle journée à toi. Sabrina.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.