Éternel espoir

pexels-inchs-7849294

ÉTERNEL ESPOIR.

Cet éternel espoir,
Qui du matin au soir,

Nous aide à résister,
Hors de l’eau à respirer,

Sans cesse entraînés,
Vers les fonds tirés,

Par les jambes et les pieds,
Et grâce à lui remonter,

Un gilet de sauvetage,
Qu’on enfile à tout âge.

avatar-articles

Glomérule Néphron (pour vous servir)  😉

Source photo : cliquez ICI

Chronos

time-gbddf8a34c_640

Un peu d’art moderne,
Fuir un instant le terne,
D’une réalité trop morose,
Vite cueillir la rose,
Avant qu’elle ne se fane,
Ouvrir mon esprit de profane.

Il est encore temps !?

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Source photo : cliquez ICI

Trois haïkus rafraîchissants

pexels-magda-ehlers-613431

Trois haïkus rafraîchissants.

 

Quelque part devant un troquet, à l’extérieur…

– Hé, garçon !

– Oui, bonjour M’sieur.

– Bonjour, 3 Haïkus s’il vous plaît.

– Allô ! 3 Haïkus pour la 5 !

– Hein ? Pour la 7 ?

– Non, pour la 5 !

– Ça marche !

Un énorme cumulonimbus vient soudainement assombrir la terrasse du bar.

Chose promise chose due, les trois Haïkus (lus séparément ou à la suite, au choix) :

J’ai moins d’énergie
Quand le soleil disparaît
Tel un végétal.

Je ne savais pas
Que j’étais si sensible à
La photosynthèse !

Un humain moyen
Vit comme une plante verte
Ou un plantigrade ?!

🙂

Une pensée pour « l’Homme à la tête de chou » 😉

Astuce de « fatigué », si vous en avez marre de compter vos syllabes poétiques, ou si vous avez un doute, cliquez ICI (Syllaber, gratuit)

avatar-articles

Glomérule Néphron.
Pour vous servir 😉

Source Photo : cliquez ICI

Le printemps est arrivé

field-gdcd1ab39b_640

Le printemps est arrivé.

Les piafs, piaffent,

Les Fleurs, fleurissent,

Les butineuses, butinent,

Du soleil les rayons, rayonnent,

Les papillons, papillonnent,

Les bourgeons, bourgeonnent,

Les jeunes pousses, poussent,

Amoureux transis, en transe,

Le tonnerre, tonne,

La pluie, pluine,

Les gargouilles, gargouillent,

Les escargots, escargottent,

Le torrent dévale, le milieu du val,

La Force de la Nature encore forcit,

Jusqu’à la festive, saison de l’estive.

 

avatar-articles
Glomérule Néphron.

Petit lexique : Escargoter , Pluiner et du coup « chienner » (merci Barbarasoleil pour ton commentaire )  😉

Source photo : cliquez ICI

(Update du texte du 30/04/2017) 😉

 

Slam pour Marianne

france-g20f0e543c_640

Slam pour Marianne.

Encore un second tour,
Qui me donne des haut-le-cœur,
À quand un vote de cœur,
Pour un candidat d’amour ?

De tous les mots en isme,
Libéral capitalisme,
Radical nationalisme,
Je préfère l’humanisme !

Marianne pardonne-moi,
Pour ce bulletin nul et ce slam,
Aux législatives sur mon âme,
Tu pourras compter sur ma voix.

Car l’Assemblée nationale à venir,
Avec une belle majorité choisie,
Plus qu’un.e président.e élu.e par dépit,
Redonnera au peuple pouvoir et avenir.

Gardons espoir ! Vivement le troisième tour…

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Source photo : cliquez ICI

Le masque

Glomérule masqué

Le masque.

Un masque, je me suis dégotté,
Pour éviter de tous les contaminer,
Les autres, surtout nos sages, nos aînés,
Les plus fragiles de nos êtres aimés.

Un masque, je me suis dégotté,
Pour pouvoir continuer à fumer,
D’un passage il est équipé,
Pour faire ma pipe passer.

Un masque, je me suis dégotté,
Et quand l’ air j’ aspirerai,
Le foyer de mon calumet,
Incandescent verra le virus brûler.

Un masque je me suis dégotté,
«Tout feu tout flamme» y est gravé,
Le sceau des enfers où va retourner
Cette saleté de bestiole couronnée !

Une page de pub : Le masque pour fumeur «tout feu tout flamme» , vous permettra de fumer en toute sécurité, et assainira votre environnement.

! Avertissement !

Attention fumer pue,
Fumer tue,

Fumes trop d’ « Amsterdamneur »
Et tu meurs…

Avatar Coronavirus articles

Glomérule Néphron.

Crédit photo : photo d’ origine du masque de Glomérule, cliquez ICI .

Cet écrit fait partie d’ une nouvelle catégorie de texte nommée M.L.Q.
Sans mauvais  jeu de mots, cet acronyme signifie : Magnifier Le Quotidien.

L’ occasion pour moi de laisser s’exprimer une parcelle encore intacte de mon âme d’ enfant. Celui-là même qui, avec deux bouts de bois, perché sur un vieux banc d’école, partait à l’ aventure sur le plus beau des bateaux pirates (le banc) et croisait volontiers le fer (les bouts de bois) avec qui voulait bien en découdre avec le capitaine qu’ il était.

Sans L

Voici un petit poème écrit sans la lettre L. Puis-je vivre sans L, sans elle, sans ailes ?

Sans L,

Puis-je vivre,
Uniquement survivre ?

Des années de vie à deux,
Nous ont soudés, épreuve du feu.

Toujours une profonde connivence,
Un premier jour où tout commence.

Tant de fois secoués, éprouvés ,
Sauvés par nos destins fusionnés.

Comment progresser, approcher,
Extase, béatitude, sommet …

Sans ELLE ?

avatar-articles

Texte paru sur mon blog le 27 septembre 2017.

Source photo : cliquez ICI

Opération fraternelle

Qui dit rentrée des classes, dit premier cours de maths ! Une matière indispensable pour nos futurs traders de la « haute finance » …

stock-2463798_640

Opération fraternelle.

C’ est en additionnant nos différences,
Que nous multiplierons nos chances,
De nous soustraire au règne du chiffre,
La racine du mal qui tente de nous diviser,
Tous ensembles redevenir nombres premiers.

Glomérule Néphron.

Source de la photo : cliquez ICI

Texte paru sur mon blog le 10 septembre 2017

 

 

 

La rentrée des classes

 

schoolboy-2340801_640

La rentrée des classes.

Les vacances sont finies,
Leurs amours passagères aussi.

Adieu premiers flirts sur la plage,
Premiers émois d’ enfants sages.

Des cœurs battaient la chamade,
Ils raconteront à leurs camarades,

Quel fantastique été, ils ont vécu,
Que le «Grand Amour» ils ont perdu,

Séparés par une vie cruelle,
Cette rentrée des classes annuelle !

Elle en aura créé du malheur,
Elle en aura brisé des bonheurs !

Tiens, mais pourquoi cette fille deux rangs devant, lui sourit ?
Pendant ce cours d’ Histoire, waoh, elle est drôlement jolie … 😉

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 05 septembre 2017.

Source photo: cliquez ICI

L’ abeille sauvage

Hier, confortablement installé sur ma chaise longue, pour clore mes vacances en beauté, je profitais de ce coucher de soleil, quand soudain …

bee-3557_640

L’abeille sauvage.

Bloquée en vol stationnaire,
Figée dans cette lueur crépusculaire.

Que peut donc voir cette abeille sauvage,
Qui apparaît devant moi comme un mirage ?

Des Hommes, leur rage ?
De la nature sa beauté.

Des Hommes, l’ esclavage ?
De la nature sa majesté.

Des Hommes, leur sempiternelle déliquescence,
De la nature son éternelle renaissance ?

Du firmament, elle est à même de nous juger,
D’ un vif coup d’ aile, s’ y est envolée.

Dans sa nature, s’en est retournée,
Vivre en harmonie et en paix.

avatar-articles

Glomérule Néphron.

Texte paru sur mon blog le 29 mars 2017.

Source photo: cliquez ICI